Les archives >> ALERTE : FORTE SUSPICION DE PRESENCE DE LA MALADIE D’AUJESZKY


Mercredi 28 novembre, trois chiens de chasse sont morts avec des symptômes laissant penser à la maladie d’Aujeszky. Ces chiens avaient participé à une battue au sanglier, le vendredi 23 novembre, au nord de Charmes.

La maladie d’Aujeszky est une maladie infectieuse des porcins, d’origine virale. Elle est due à un herpès virus responsable chez le chien d’une encéphalomyélite évoluant rapidement vers la mort. La contamination du chien se fait par l’ingestion de viscères, de sang, de viande de sangliers contaminés par le virus.

Chez le porc, le virus a été éradiqué depuis plusieurs années, en France et presque dans toute l’Europe, les élevages porcins français en sont actuellement indemnes. Par contre, la faune sauvage, et particulièrement l’espèce sanglier, continue à être contaminée à des degrés divers. Le virus est donc toujours actif mais n’entraîne qu’une faible mortalité et uniquement sur les jeunes marcassins.

Chez le chien, il en va tout autrement : l’incubation est courte (2 à 6 jours). Les premiers signes sont des modifications soudaines du comportement. Le chien est abattu, inquiet, agressif. Ces modifications comportementales peuvent être confondues avec celles de la rage, d’où le nom de pseudo-rage donné à cette maladie. Très vite, des démangeaisons très intenses apparaissent de façon pratiquement systématique. Elles se localisent préférentiellement au niveau de la tête et vont souvent jusqu’à l’automutilation. L’affection évolue très rapidement vers une paralysie du pharynx, responsable de troubles de la déglutition et une paraplégie qui précède de peu la mort de l’animal. Celle-ci survient généralement sous 48 heures. C’est donc souvent parce qu’un chien meurt d’Aujeszky que l’on s’aperçoit de la présence de la maladie dans un département. Nos chiens servent en quelque sorte de sentinelles « victimes ». A noter que la maladie n’est pas contagieuse entre chiens. En France, il n’existe aucun vaccin pour les chiens contre cette maladie.

Par ailleurs, ce n’est pas une zoonose (pas de transmission à l’homme).

Dans les secteurs où la maladie d’Aujeszky est avérée chez le sanglier, les mesures de précaution sont donc importantes car elles demeurent les seuls moyens de « protection » pour nos chiens de chasse : • Ne pas donner de produits crus de sanglier aux chiens (pas même les abats car les poumons, notamment, sont contaminés). • Le virus n’est pas détruit à la congélation. Ainsi, la seule façon de réduire le risque de contamination par la viande de sanglier est de la faire bien cuire. • Désinfecter dès que possible les plaies de chasse. • Ne pas dresser des chiens trop « mordants », … autant que possible. Et éviter que vos chiens s’acharnent sur les sangliers prélevés. • Eviter les concentrations de sangliers (forte densité de sangliers = risques sanitaires augmentés car contamination plus rapide).

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger les documents suivants :

PDF - 52.6 ko
Fiche descriptive de la maladie d’Aujeszky éditée par l’ONCFS
PDF - 334.5 ko
Article de la semaine vétérinaire sur la maladie d’Aujeszky - 26 mars 2016




 
Votre fédération
- Le mot du Président
- Les élus
- Carte des secteurs par Administrateur
- Les commissions & représentations
- Le service administratif
- Les services techniques
- Plan d’accès
Réglementation
- Départementale
- Nationale
Schéma Départemental de Gestion Cynégétique 2013-2019
Le permis de Chasser
- Le permis de chasser à 0€
- La validation
- La chasse à l’arc
- Le permis accompagné
Formulaires types
- Imprimés téléchargeables
Autres
- Mentions légales